Le Dojo
Le dojo est le lieu où l’on étudie la voie
L’éventuel portrait disposé au kamiza signifie que les hommes peuvent avoir l’humilité de s’incliner les uns devant les autres et rappelle à celui qui dirige le cours que sa fonction est de transmettre un art qui a commencé bien avant lui.
Face au kamiza, c’est le shimoza le lieu où se placent les élèves. Les plus gradés s’installent à droite, face au professeur qui tourne le dos au kamiza.
Les débutants sont donc sur la partie gauche. Chacun s’assied à sa place, déterminée par la hiérarchie des grades.
Arriver dans un dojo
c’est avant tout accepter et respecter un rituel qui fait partie de la pratique. A l’entrĂ©e comme Ă  la sortie on s’incline en salut debout. On s’incline de mĂŞme avant et après tout travail avec un partenaire. Il nĂ©cessite une rigueur d’exĂ©cution, car il s’agit d’une transition qui permet de s’harmoniser Ă  l’atmosphère du dojo.Le salut est un acte d’engagement envers soi-mĂŞme, les autres pratiquants et l’enseignant.Le dojo est rĂ©servĂ© uniquement aux pratiquants d’Arts Martiaux.
Exceptionnellement il est possible de regarder, si l’Instructeur le permet. Toutefois dans le silence, pour ne pas dĂ©ranger le travail.
Aussi les personnes qui franchissent la porte du dojo doivent respecter les mĂŞmes règles : retirer les chaussures , saluer Ă  l’entrĂ©e /……

 

Rituels

La pratique du kendō inclut un petit nombre de cérémonies.

Entrée et sortie du dōjō
Lorsqu’un membre veut entrer dans le dĹŤjĹŤ, Ă  la porte il salue le shomen, c’est-Ă -dire plus traditionnellement,  » l’autel  » du dĹŤjĹŤ. Le salut consiste en une inclinaison du dos, gardĂ© droit, de 30°, en gardant les yeux abaissĂ©s. Le mĂŞme salut est rĂ©pĂ©tĂ© en quittant le dĹŤjĹŤ.

Au signal du SampaĂŻ (le plus ancien des Ă©lèves),les kendokas se placent face Ă  l’enseignant.
Au signal seiza, tous se mettent en position sur les genoux.

A l’annonce du mokuso,le groupe se concentre (ce temps permet de se prĂ©parer…).
Au mokuso yamé, ils terminent et sont maintenant en situation de kendoka.

Ă€ l’appel de :
shomen ni rei, le groupe se tourne vers le shomen et lui fait un salut profond.
sensei ni rei, vers le sensei,les Ă©tudiants saluent et disent onegaishimasu,
c’est Ă -dire « s’il vous plaĂ®t je vous prie de m’enseigner « .
otagai ni rei, un salut dans la mĂŞme direction ainsi que la mĂŞme vocalisation, mais cette fois pour les Ă©tudiants.

Un autre appel a lieu pour les Ă©tudiants assez avancĂ©s pour porter l’armure : men tsuke, c’est-Ă -dire  » mettez votre men  » (casque).
La leçon peut alors commencer.

Les exercices permettent de travailler le corps dans l’espace avec des techniques multiples. Il s’agit de coordonner le corps, le sabre et la respiration. Ces différents points doivent être travaillés sans relâches.

Pour conclure la leçon, mĂŞme rituel… Au lieu de  » s’il vous plaĂ®t « , on dit  » merci  » donc arigato gozaimashita.